Présidentielle : François Fillon se voit comme un "combattant balafré" qui "ne baisse pas la tête devant les balles" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Présidentielle : François Fillon se voit comme un "combattant balafré" qui "ne baisse pas la tête devant les balles"
©DR

Rambo

Présidentielle : François Fillon se voit comme un "combattant balafré" qui "ne baisse pas la tête devant les balles"

"Me voici parmi vous, bien décidé à vaincre et à parler fort" a déclaré le candidat lors d'un meeting dans le Vaucluse.

François Fillon est plus déterminé que jamais. Englué dans l'affaire du PenelopeGate, du prêt que lui a accordé son ami Marc Ladreit de Lacharrière ou encore de ses costumes de luxe, le candidat Les Républicains entend bien ne pas courber l'échine. Mercredi soir, lors d'un meeting dans le Vaucluse, à Pertuis, il a entonné un discours résolument martial. "Me voici pour vous dire que je ne baisse pas la tête devant les balles de mes adversaires. Me voici parmi vous, bien décidé à vaincre et à parler fort".

L'ancien Premier ministre a indiqué être "un patriote qui a donné le meilleur de lui-même. Je suis comme ces combattants balafrés qui n'ont pas appris la vie dans des livres. On veut nous faire taire. Eh bien, je persiste et je signe. Je suis fier d'être Français. Je l'assume contre tous ceux qui ne croient plus à la France. Je dis mon attachement à nos valeurs traditionnelles".

Devant une salle d'un millier de personnes, François Fillon a cependant admis des erreurs. "Ces dernières semaines, on a mis à l'épreuve ma vie. Je dis aux Français: jugez-moi sur mon parcours. Je n'ai pas fait les grandes écoles, je n'ai pas été banquier (...) J'ai pu faire des erreurs, mais qui n'en a pas fait? Ceux qui n'ont jamais fait d'erreurs ne sont pas nécessairement les êtres les plus justes et les plus solides".

Lu sur L'Express

Le sujet vous intéresse ?

À Lire Aussi

Présidentielle 2017 : François Fillon donné largement derrière Marine Le Pen et Emmanuel Macron au premier tour Valeurs actuelles se paye Macron (et égratigne Fillon) ; L'Express vise Retailleau ; Le Point , L'Obs et Challenges alignent Hamon ; Algérie : mystère sur la succession Bouteflika ; Strasbourg, laboratoire d'Erdogan ; DSK, business en Afrique

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !