Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique

Prise de choix

Présidentielle : Barbara Pompili apporte son soutien à Macron... et devient la première membre du gouvernement à rejoindre officiellement le candidat

"Il porte un projet écologiste qui est aujourd'hui le seul qui soit en passe de pouvoir être appliqué et c'est un point très important pour moi" a-t-elle déclaré sur franceinfo.

Et un soutien de plus pour Emmanuel Macron en vue de l'élection présidentielle. Barbara Pompili a annoncé ce mardi sur franceinfo son soutien au leader du mouvement En Marche !. La secrétaire d'État chargée de la biodiversité constitue une prise de choix car elle est la première membre du gouvernement à rallier officiellement le camp de l'ancien ministre de l'Économie. 

"J'ai décidé d'apporter mon soutien à la démarche, au projet et donc à la candidature d'Emmanuel Macron", a-t-elle détaillé. "Il porte un projet écologiste qui est aujourd'hui le seul qui soit en passe de pouvoir être appliqué et c'est un point très important pour moi". Elle a également loué sa vision "très européenne de l'avenir, absolument essentielle dans cette période de repli".

La responsable politique a également argumenté ce soutien par la théorie du vote utile. "Voter Emmanuel Macron, c'est un peu la mesure d'urgence pour éviter de se retrouver face à une droite très en régression et au Front National au second tour", a-t-elle estimé. "Il porte, par sa méthode, par sa manière d'appréhender les choses des solutions qui, à mon avis, peuvent empêcher la montée du Front national."

Un ralliement qui intervient alors que Bernard Cazeneuve a demandé aux membres du gouvernement (y compris Jean-Yves Le Drian), de ne pas soutenir Emmanuel Macron, comme l’a indiqué sur RTL le Premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis.

Lu sur franceinfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !