Première revalorisation du minimum vieillesse | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Première revalorisation du minimum vieillesse
©Reuters

Un début

Première revalorisation du minimum vieillesse

Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle s'était engagé à augmenter la minimum vieillesse de 100 euros par mois à l'issue de son quinquennat.

C'est un début pour la revalorisation de l'allocation de solidarité aux personnes âgées promise par Emmanuel Macron pendant sa campagne présidentielle. Le président de la République voulait arriver à une augmentation de 100euros par mois d'ici à la fin de son quinquennat.  Les choses se précisent, ce mercredi, la ministre des solidarités Agnès Buzyn a annoncé que l'ASPA allait augmenter de 30 euros "dès avril 2018", de 35 euros en 2019 et de 35 euros en 2020.

Actuellement de 803,20 euros par mois pour une personne seule et de 1246,97 euros pour un couple, L'ASPA devrait donc à la fin du quinquennat d'Emmanuel Macron être de 903,20 euros pour une personne seule et de 1401,97 euros pour un couple (la revalorisation pour le couple devant être de 155 euros).

Selon la Caisse nationale d'assurance-vieillesse, c'est plus de 433 000 personnes qui bénéficiaient de cette aide au 31 décembre 2016.

La dernière augmentation de l'ASPA a eu lieu en avril 2017 mais était minime (+0,3%, soit deux euros pour une personne seule et quatre euros pour un couple). La dernière augmentation significative remonte elle au premier  octobre 2014 (huit euros en plus). Des augmentations qui restent minimes au regard de ce qu'avait fait Nicolas Sarkozy qui, pendant la durée de son quinquennat, avait augmenté de 25% l'allocation, soit une augmentation de presque 200 euros.

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !