Le Portugal vire à droite | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Le Portugal vire à droite
©

Rigueur

Le Portugal vire à droite

Le Premier ministre socialiste José Socrates perd les élections législatives et le pouvoir.

Le plan de rigueur demandé par le FMI et l'Union Européenne,mal reçu par l'opinion, a coûté sa majorité au Premier ministre socialiste José Socrates, lors des élections législatives qui se sont déroules hier.

"La défaite est sévère pour le Parti socialiste du Premier ministre démissionnaire José Socrates, au pouvoir depuis mars 2005. " remarque le quotidien Les Échos.

"Le PSD a obtenu 39 % des voix et 105 sièges sur les 230 que compte le parlement. Le CDS en a obtenu 24, ce qui offre la majorité aux deux partis. Le PS a conservé 73 sièges. Le scrutin ferme un chapitre d'instabilité politique qui a débuté par l'effondrement du gouvernement socialiste minoritaire de José Socrates en mars dernier et a conduit Lisbonne à devenir, après la Grèce et l'Irlande, le troisième pays de la zone euro à solliciter un plan de sauvetage." souligne l'agence Reuters.

"Le plan d'aide de 78 milliards d'euros sur trois ans, négocié en moins d'un mois, prévoit des privatisations et des mesures d'austérité supplémentaires, afin de réduire le déficit public à 5,9 % du PIB en 2011, 4,5 % en 2012 et 3 % en 2013, contre 9,1 % en 2010. Toute une série de réformes sont aussi prévues pour s'attaquer aux faiblesses structurelles du Portugal (compétitivité, justice, marché du travail)." précisent Les Échos.

"Les analystes estiment que le net résultat de l'élection sera bien accueilli par les investisseurs, qui avaient déserté le marché de la dette portugaise ces derniers mois." ajoute Reuters.

Lu dans une dépêche Reuters

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !