Plusieurs scientifiques craignent l'arrivée d'une troisième vague de la pandémie après le relâchement des fêtes de fin d'année | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Odile Launay
Odile Launay
©capture d''écran BFMTV

Coronavirus

Plusieurs scientifiques craignent l'arrivée d'une troisième vague de la pandémie après le relâchement des fêtes de fin d'année

De plus l’hiver arrive, et c'est la saison idéale pour la propagation d’une virose à transmission respiratoire

L'infectiologue Odile Launay, invitée ce lundi matin sur BFMTV-RMC, a estimé, comme d'autres médecins et scientifiques, qu'il y a "de fortes chances d'avoir une troisième vague" en France.

L'hypothèse d'un sursaut de la pandémie est également partagée par l'épidémiologiste Simon Cauchemez, pour qui cela "peut arriver à n'importe quel moment dès lors que l'on se relâche trop".

«La troisième vague est possible, mais elle est évitable. Pour ne pas la vivre, il ne faut pas reproduire les erreurs de cet été», alerte l'épidémiologiste Renaud Piarroux dans le Parisien.

Le Pr Piarroux alerte sur le risque de voir repartir l’épidémie entre début janvier, après les fêtes de fin d’année, et mars, et appelle à faire du patient l’allié numéro un pour contrer le virus.

Le même professeur Piarroux, et le professeur Bruno Riou tirent aussi la sonnette d'alarme dans une tribune publiée par Le Monde : "Alors même que la vaccination est devenue une réalité proche, le risque existe toujours de devoir affronter une troisième vague dans les mois qui viennent.  les conditions environnementales de propagation du virus persistent et vont même s’aggraver : l’hiver, saison idéale pour la propagation d’une virose à transmission respiratoire n’a pas encore commencé, le confinement nécessaire a été abrégé pour des raisons économiques et sociétales, et les fêtes de fin d’année font craindre que des contaminations importantes intrafamiliales aient lieu, comme ce fut le cas lors des fêtes de Thanksgiving" en Amarique du Nord

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !