Plus de licence pour Uber à Londres, et ce n'est pas la première fois | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Plus de licence pour Uber à Londres, et ce n'est pas la première fois
©Anthony WALLACE / AFP

Bye bye !

Plus de licence pour Uber à Londres, et ce n'est pas la première fois

La TfL -l'autorité des transports londonniens- a annoncé ce mardi avoir refusé le renouvellement de la licence d'exercer d'Uber dans la capitale britannique. Une décision qui serait motivée par les risques sécuritaires encourrus par certains utilisateurs.

La TfL -l'autorité des transports londonniens- a annoncé ce mardi qu'elle refusait de renouveler la licence d'exercer d'Uber dans la capitale britannique. Une décision qui serait motivée par les risques sécuritaires encourrus par certains utilisateurs. 

Une deuxième suppression de licence

Ce n'est pas la première fois que la TfL prive le géant américain de sa licence. En 2017, l'autorité des transports avait pris une décision similaire avant de perdre la bataille, face à Uber, qui avait fait appel de la décision et s'était vu accordé un permis de 15 mois. Cette fois-ci, Uber espère une dénouement similaire et a déjà annoncé qu'il ferait appel de la décision. Par ailleurs, la plateforme a également déclaré qu'elle continuerait de fonctionner jusqu'à ce qu'une décision défintive soit rendue. 

 

Des problèmes sécuritaires qui persistent, et des solutions insuffisantes

Uber est souvent mis en cause pour des problèmes de sécurité rencontrés à la fois par les passagers et les conducteurs. Si l'application a d'ores et déjà mis-en-place un certain nombre de changements afin de mieux garantir la sécurité de tous, la TfL n'est pas certain que ces mesures suffisent. Selon l'autorité, Uber n'est "pas apte" à détenir une licence à Londres en raison des "défaillances" qui mettent toujours "en danger"  les utilisateurs, notamment des "chauffeurs non autorisés ayant exploité les faiblesses de l'application pour transporter des milliers de passagers".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !