Plus de 5000 personnes auraient été tuées lors du séisme au Népal dont probablement trois Français | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Plus de 5000 personnes auraient été tuées lors du séisme au Népal dont probablement trois Français
©REUTERS/Navesh Chitrakar

De pire en pire

Plus de 5000 personnes auraient été tuées lors du séisme au Népal dont probablement trois Français

La catastrophe, prévue par les sismologues, a fait près de 8000 blessés. Laurent Fabius a annoncé qu'il y a "de fortes présomptions qu'un autre Français ait été emporté par une avalanche".

Le bilan s'est encore alourdit au Népal. Selon le ministère de l'Intérieur, 4310 personnes ont été tuées et près de 8000 autres ont été blessées, lors du tremblement de terre de samedi dernier. Les secours travaillent désormais pour tenter d'atteindre les régions les plus reculées, non loin de l'épicentre. Le bilan devrait encore augmenter, notamment car le séisme a déclenché de nombreuses avalanches meurtrières sur les pentes de l'Everest.

L'Organisation des Nations unies (ONU) estime que huit millions de Népalais sont affectés par le tremblement de terre. Les habitants de Katmandou fuient la capitale par crainte des répliques et de la situation sanitaire. Le premier ministre népalais a décrété mardi trois jours de deuil national en souvenir des victimes.

"Il y a de fortes présomptions qu'un autre Français ait été emporté par une avalanche", a déclaré Laurent Fabius lors d'un point-presse ce mardi, avant de poursuivre : "Une vingtaine de nos compatriotes ont été blessés", a poursuivi le ministre, ajoutant qu'il y avait "des blessés sérieux", mais aucun dont le pronostic vital serait engagé. "Nous avons localisé 2 050 Français qui sont sains et saufs", a-t-il précisé Laurent Fabius, mais 560 ressortissants français n'ont, eux, pas donné signe de vie.

Le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, avait déjà annoncé lundi la mort de deux Français dont Pierre-Vladimir Lobadowsky, un collaborateur du minstère de la Culture auquel Fleur Pellerin a tenu à rendre hommage.


Dans une interview pour l'agence de presse AP, un sismologue britannique explique que lui et une cinquantaine de ses collègues s'étaient réunis à Katmandou, une semaine avant  le drame, pour aborder le sujet d'un séisme très important à court terme. "Physiquement et géologiquement, ce qui s'est passé est exactement ce que nous avions imaginé", explique James Jackson. En revanche, personne n'imaginait que le tremblement de terre interviendrait aussi vite.

Voici une vdéo qui montre comment le séisme a été resenti dans le Tibet voisin :


Une vidéo amateur montre le moment où le séisme...par lemondefr

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !