Pierre Gattaz tacle le Front national : "le programme économique du FN n'est pas responsable" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Pierre Gattaz tacle le Front national : "le programme économique du FN n'est pas responsable"
©Reuters

Et vlan !

Pierre Gattaz tacle le Front national : "le programme économique du FN n'est pas responsable"

Dans un entretien accordé au Parisien, le président du Medef a ouvertement critiqué le programme économique du FN et assure que "la montée" du parti "illustre un malaise".

A cinq jours des élections régionales, qui s'annoncent favorables pour le Front national, Pierre Gattaz a ouvertement critiqué le parti de Marine Le Pen dans un entretien avec Le Parisien. Selon le président du Medef, le programme économique du parti politique d'extrême droite "ne tient pas la route". "Je ne m’exprime pas sur la politique mais sur le programme économique du Front national", a-t-il précisé. "Là, je dis attention ! Car [le programme économique] me rappelle étrangement le programme commun de la gauche de 1981 : Retour de la retraite à 60 ans, augmentation de tous les salaires avec notamment une hausse du smic de 200 euros, retour au franc, augmentation des taxes d’importation…" Mais "l'économie a besoin de pragmatisme et de lucidité", selon Pierre Gattaz..

Le numéro un du Medef estime en effet que le programme économique du Front national est "l’inverse de ce qu’il faut faire pour relancer la croissance économique du pays". "Ce n'est pas un programme économique responsable", a-t-il ajouté à nos confrères du Parisien. "Il n’est tourné ni vers l’avenir, ni vers la compétitivité". Selon lui, "on ne peut pas fermer les frontières. Le monde attend la France et ce n’est pas en nous recroquevillant sur nous-mêmes que nous allons y arriver. Il s’agit de ne pas confondre les problèmes sécuritaires avec les problèmes économiques". "La montée du Front national illustre un malaise", selon le président du Medef qui attend "des autres partis politique, qu'ils comprennent ce malaise et qu'ils y remédient", en réglant "les problèmes de la sécurité, du chômage et en redonnant de l'espoir aux Français".

Lu dans Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !