Une "pied-pride" contre Georges Tron | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Une "pied-pride" 
contre Georges Tron
©

Coup de pied

Une "pied-pride" contre Georges Tron

C'est le nom de la manifestation iconoclaste organisée par une élue d'opposition à Draveil.

Une élue Modem de Draveil appelle à l'organisation d'une "pied-pride" vendredi matin devant la mairie de Draveil, juste avant la réunion du conseil municipal de la ville de Georges Tron. Il s'agit d'une référence aux démêlés judiciaires du député-maire, qui a dû quitter son poste de secrétaire d'Etat à la fonction publique après avoir été accusé d'agressions sexuelles par deux anciennes employées de la ville.

Fabienne Sorolla, l'organisatrice de l'événement, demande une "mise à pied de la municipalité", car elle estime que les employés qui seront interrogés dans l'enquête risquent de faire l'objet de pressions de la part de leur hiérarchie, fidèle à Georges Tron.

La majorité UMP déclare préparer le conseil municipal comme si de rien n'était. L'idée de la "pied-pride" divise au sein de l'opposition. Un élu Front de gauche la qualifie d'"élucubration". 

Lu sur Le Point.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !