Egan-Jones abaisse la note de la France | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Egan-Jones abaisse
la note de la France
©

Se faire un nom

Egan-Jones abaisse la note de la France

Cette petite agence estime que "le pire est à venir" concernant l’évolution de la dette publique

Ils étaient jusque ici inconnus du grand public.  Au moins, ils se seront fait un nom : Egan-Jones, une petite agence de notation américaine a dégradé la note de la France. Et pas qu’un peu : elle lui retire deux crans, la passant de "AA-" à "A". C’est aussi cinq crans en dessous du triple A toujours accordé à la France par les trois principales agences, Standard and Poor’s, Fitch Ratings et Moody’s.

Les commentaires d’Egan-Jones sont en conséquence de sa notation : la dette publique française est dans une "tendance désastreuse et le pire est encore à venir". Ainsi, la dette serait à 108,6% du PIB en juin 2012 et à 117,1% en juin 2013. Elle était à 100% en juin 2011. Egan-Jones parie par ailleurs sur un plan de soutien massif du gouvernement envers les banques françaises.

L’agence avait déjà abaissé la note de la France en juillet, lui faisant perdre son "AAA". Difficile de savoir si cette décision aura vraiment une portée et une influence sur les marchés. En tout cas, Egan-Jones pourra toujours se vanter d’avoir été la première à baisser la note française, si à l’avenir les trois principales agences venaient à prendre des décisions similaires. 

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !