Pays-Bas : Willem-Alexander devient roi, grande fête pour tous les Néerlandais | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
La reine Beatrix et son fils, Willem Alexander
La reine Beatrix et son fils, Willem Alexander
©Reuters

Le carrosse devient citrouille

Pays-Bas : Willem-Alexander devient roi, grande fête pour tous les Néerlandais

Plus de 800 000 visiteurs tout d'orange vêtus, une couleur inspirée par le patronyme de la famille royale, les Orange-Nassau, envahiront les rues d'Amsterdam pour une journée marquée par le faste.

La reine Beatrix se retire ce mardi 30 avril. Un événement pour tout le royaume car les Pays-Bas vont connaître un "mini" bouleversement. Le prince Willem-Alexander, 46 ans, va donc devenir le plus jeune souverain d'Europe. La passation de pouvoir devrait se faire sous les yeux de plus de 800 000 visiteurs tout d'orange vêtus, qui envahiront les rues d'Amsterdam. Le jeune roi sera le premier homme à monter sur le trône depuis 1890, après trois reines et une régente.

La reine Beatrix fera acte d'abdication vers 10h15. La famille royale apparaîtra ensuite sur le balcon du palais, afin de saluer les quelque 20 000 personnes présentes sur le Dam, la place du centre-ville bordée d'un côté par le palais et de l'autre par la "Nieuwe Kerk", une ancienne église, où se tiendra la cérémonie d'investiture. Le futur souverain devrait adopter un style plus détendu que celui de sa mère: dans une interview diffusée par la télévision publique deux semaines avant son intronisation, il a assuré vouloir être un "monarque de XXIe siècle" conciliant tradition et modernité et, surtout, ne pas être un "fétichiste du protocole".

Le nouveau roi, qui ne participera plus à la formation du gouvernement, prêtera serment devant les deux chambres du parlement, réunies en session extraordinaire dans la "Nieuwe Kerk". Il sera alors intronisé et non couronné, une nuance marquant la séparation entre l'Église et la monarchie aux Pays-Bas.

Vers 19h30, les 17 millions de Néerlandais seront invités à entonner en choeur le "Koningslied", ou chanson du roi, un morceau spécialement créé pour l'occasion et qui a récolté de nombreuses critiques pour son improbable mélange de style de dessins animés, de musique populaire et de rap, le tout soutenu par des paroles simplistes et une grammaire déficiente, selon ses critiques. Une multitude de concerts, de soirées et de fêtes de rue ont été prévus à travers le pays, dont une performance en plein-air du célèbre DJ néerlandais Armin van Buuren.

Les princes et princesses héritiers du gotha européen, ainsi que l'ex-secrétaire général des Nations unies Kofi Annan et du président du Comité international olympique Jacques Rogge, assisteront à la cérémonie ainsi qu'aux festivités.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !