Patrick Buisson : "D’autres choses sortiront, progressivement, la vérité sera connue" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Patrick Buisson : "D’autres choses sortiront, progressivement, la vérité sera connue"
©Reuters

Œil pour œil

Patrick Buisson : "D’autres choses sortiront, progressivement, la vérité sera connue"

"Par respect pour la fonction présidentielle, je n’ai pas restitué la totalité des choses, qui est au-delà de tout ce qu’on peut imaginer", assure Patrick Buisson.

L'ancien conseiller de Nicolas Sarkozy, qui vient de publier "La cause du peuple", était l'invité du "Club de la presse" d'Europe 1 ce jeudi soir pour évoquer les motivations de son livre : "Le roman a été construit par les médias. Il faut un bouc émissaire, c’est comme ça (…) La droite m'en voulait parce que j'avais dénoncé ses lâchetés. La droite ne pense pas, elle compte", a-t-il tout d'abord lancé. 

Patrick Buisson répète qu'il "n'était pas là pour régler des comptes", mais promet toutefois d'autres révélations sur le quinquennat de Nicolas Sarkozy : "Ce livre, c’est le premier volet. D’autres choses sortiront. Progressivement, la vérité sera connue. La vérité, ce sont tous les procédés ignobles utilisés contre moi", assure-t-il. 

"J'ai expurgé mes verbatims des propos diffamatoires, triviaux, auxquels peuvent parvenir Nicolas Sarkozy. Par respect pour la fonction présidentielle, je n’ai pas restitué la totalité des choses, qui est au-delà de tout ce qu’on peut imaginer", a-t-il également déclaré. 

Interrogé sur son rapport à l'argent, l'ancien conseiller de Nicolas Sarkozy assure par ailleurs avoir refusé plusieurs propositions par loyauté : "Si j’avais été là pour faire l’argent, j’aurais accepté les 23 propositions faites par les ministres de travailler avec moi. Ils n’achetaient pas ma compétence, mais une assurance-vie pour rester au pouvoir. J’ai refusé toutes ces propositions (…) J’étais, et je reste le moins payé des conseillers du président de la République. Je n’ai travaillé que pour le président de la République, par loyauté. Je vivais une expérience formidable au service de mes idées et de mes convictions", a-t-il conclu. 

>>>> À lire aussi : Ce que Patrick Buisson oublie totalement dans sa description du quinquennat Sarkozy

Lu sur l'Express

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !