Pas de panique : Twitter et Gtalk sont de retour | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
Pas de panique : Twitter et Gtalk sont de retour
©

Le monde en apnée

Pas de panique : Twitter et Gtalk sont de retour

Le black-out de Twitter aura duré deux heures cet après-midi.

A 19h30 ce jeudi, Twitter était de retour, après deux heures de black-out. En revanche, le site n'a toujours pas expliqué les raisons de la panne. Vingt minutes auparavant, le site twitter.com était toujours inaccessible, mais le réseau social fonctionnait de nouveau sur les smartphones (iOS et Android).

Pendant deux heures, le site de micro-blogging n'a plus répondu. Les internautes qui s'y rendaient depuis 17h30 environ ont été confrontés au message suivant : "Page Web inaccessible. La connexion à twitter.com a été interrompue". Ce qui a créé une mini vague de panique parmi les assidus de la toile. Sur le "mur des lamentations des twittos désespérés", un groupe Facebook ouvert à tous, chacun à pu s'épancher.  "Gtalk Down, Twitter Down... Manque plus que la panne Orange pour le LOL!" ont ironisé certains, ou encore "Le monde est en apnée :/".

En effet, le service de messagerie de Google, Gtalk, a aussi connu un black-out de quelques heures ce jeudi. La situation est revenue dans l'ordre vers 17 heures.

Dans le cas de Twitter, ce n'est pas la première fois qu'une panne se produit. Le 17 juillet dernier, un bug privait les utilisateurs du site de micro-blogging de certaines fonctionnalités comme la recherche des mots-clés ou le retweet (RT). Un mois plus tôt, Twitter était resté inaccessible à plusieurs reprises au cours de la même journée. Le site avait alors expliqué que la panne était due à "un bug à effet domino".

 

 

Lu sur

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !