Parrainages : le NPA accuse le PS | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Parrainages : 
le NPA accuse le PS
©

Concurrence déloyale

Parrainages : le NPA accuse le PS

Olivier Besancenot réaffirme que les maires subissent des pressions pour ne pas soutenir son parti.

[Mise à jour le 24 février à 14h45]

Olivier Besancenot a réitéré ce vendredi sur Europe 1 ses accusations à l'encontre le PS dans la course aux parrainages. "Dans l’Aisne et la Picardie, on a une liste d’une vingtaine de communes où visiblement le PS va démarcher des maires de petites communes pour parrainer Hollande, qui n’en a pas franchement besoin", a-t-il fustigé. "Soit le PS fait en sorte que le NPA ne soit pas candidat, soit ce n’est pas le cas et c’est simplement un malentendu, et je suis sûr que le tir sera corrigé dans quelques jours".

Dans sa course aux parrainages, le Nouveau Parti Anticapitaliste s'en prend directement au parti socialiste, qu'il accuse de faire pression sur les maires. "On demande à François Hollande de bien réfléchir à ce qu'il fait et de s'en prendre à la finance plutôt que de perdre du temps à bien faire réfléchir une vingtaine de maires qui pourraient nous manquer", a lancé Olivier Besancenot au cours d'une conférence de presse commune avec Philippe Poutou, le candidat du NPA à l'élection présidentielle. "Au final, ça va se jouer dans un mouchoir de poche", a-t-il affirmé.

Philippe Poutou dispose aujourd'hui de 460 promesses de signatures. Entre le risque de voir certains élus se rétracter et le Conseil constitutionnel retoquer certains soutiens, il lui faudrait 575 promesses de signatures pour être assuré de pouvoir se présenter, précise le JDD.

Lu sur le JDD

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !