Paris : elle meurt de froid dans le jardin de l'hôpital Sainte-Périne | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Paris : elle meurt de froid dans le jardin de l'hôpital Sainte-Périne
©

Faits-divers

Paris : elle meurt de froid dans le jardin de l'hôpital Sainte-Périne

Une patiente avait passé une partie de la nuit dehors, échappant à la surveillance du personnel qui dénonce l'insuffisance des effectifs.

Une patiente de l’hôpital Sainte-Périne, dans le XVI e arrondissement de Paris, a été retrouvée morte de froid vendredi matin, après avoir passé une partie de la nuit dans le jardin de l’établissement. Le corps a été retrouvé avant 9 heures, au moment du changement de service, par le personnel inquiet de ne pas voir la vieille dame dans sa chambre. Elle avait été vue la veille à 22 heures dans sa chambre au moment de la prise des médicaments.

"Les patients qui ne posent pas de problème n’ont pas de surveillance nocturne particulière, sachant qu’il y a une infirmière pour environ 70 patients répartis dans deux ailes", indique un représentant du syndicat FO. La CGT a appelé le personnel à se retrouver dès ce lundi à 13h30 dans le hall de l’établissement "en signe d’indignation et de colère face à ce tragique évènement".

Le gendre de la victime "va porter plainte contre l'hôpital", a précisé Eléonore Derridj, secrétaire CGT de l'établissement, dénonçant le "mépris" de la direction face à cet accident qui révèle selon elle le manque de moyens de l'établissement.

Cet évènement tragique révèle l'insuffisance des effectifs dénoncée "depuis des mois", soulignent l'USAP-CGT (CGT de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris) et le syndicat CGT de cet hôpital dans un communiqué. Le personnel ne prendrait même pas ses RTT, vacances, et ferait de nombreuses heures supplémentaires pour combler ce manque. "Les personnels n'en peuvent plus de ne pouvoir exercer comme il se doit leur profession", ajoutent les deux syndicats, qui proposent un rassemblement dans le hall de l'hôpital lundi en début d'après-midi "en signe d'indignation et de colère".


Lu sur Le Parisien.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !