La vie quotidienne du Pape | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
La vie quotidienne du Pape
©

Privé

La vie quotidienne du Pape

Le quotidien italien La Stampa dévoile l'intimité de Benoit XVI.

Le pape Benoit XVI n'est pas seul dans son appartement du Vatican, il est entouré par "quatre anges" comme les appelle l'article du quotidien La Stampa du 10 avril, des laïques, membres de l'association Memores Domini, qui vivent dans la pauvreté et chasteté, mais ne sont pas des religieuses, contrairement à celles qui entouraient Jean Paul II jusqu'en 2005.

La "Stampa" explique que Loredana (84 ans) est la reine de la cuisine. Les pâtes sont sa spécialité. C'est le supermarché du Vatican qui la fournit, et les légumes viennent du potager de Castel Gondolfo, la résidence d'été du pape, située au sud de Rome. Carmela est en charge des gateaux (strudel, tiramisu, tartes), comme l'a fait du temps où le pape n'était encore que le cardinal Joseph Ratzinger. Christina est en charge de la chapelle où le pape célèbre la messe tous les jours, tandis que Rosella gère les archives du paper, et les chambres des deux secrétaires du pape. Elle est arrivée en novembre, Emmanuela Camagni qui l'a précédée ayant été renversée par une voiture. 

Selon la "Stampa", la journée du pape se décompose ainsi : 7h messe, 8h petit déjeuner 9h bureau privé avec sa secrétaire dactylo Birgit qui sait déchiffrer son écriture, 11h audiences ou réunions, 13h15 déjeuner avec les secretaires et les Memores. Promenade dans le jardin sur le toit, puis repos. Travail de 16h jusqu'au dîner, à 19h30. Journal télévisé de la télévision nationale RAI, plus, rarement, DVD du film noir & blanc Don Camillo. A 21h, le pape se retire pour dormir.

Lu dans la Stampa

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !