Panama Papers : la majorité des français pensent que les États n'ont pas "les moyens d'empêcher l'utilisation des paradis fiscaux" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Panama Papers : la majorité des français pensent que les États n'ont pas "les moyens d'empêcher l'utilisation des paradis fiscaux"
©Reuters

Mondialisation

Panama Papers : la majorité des français pensent que les États n'ont pas "les moyens d'empêcher l'utilisation des paradis fiscaux"

Perception de l'impuissance des gouvernements.

La majorité des français--53%--pensent que les États n'ont pas "les moyens d'empêcher l'utilisation des paradis fiscaux", selon un nouveau sondage Tilder / LCI / OpinionWay pratiqué en lien avec les révélations des Panama Papers. Les Panama Papers ont révélé un bout du système par lequel certaines personnes peuvent créer des sociétés offshore, parfois grâce à des prête-noms, dans des juridictions comme le Panama ou les Îles vierges. Si ces montages ne sont pas toujours illégitimes ou illégaux, ils peuvent également être utilisés pour le blanchiment d'argent ou, plus prosaïquement, pour l'évasion fiscale. 

"Cette perte de confiance dans la capacité des États à faire cesser des pratiques qui représentent pourtant, pour le cas d’espèce, un manque à gagner colossal pour les caisses de l'État est manifeste", commente Nicolas Boudot, associé de Tilder, l'entreprise de conseil en communication partenaire du sondage. En parallèle, dans le même sondage 64% des français interrogés ne se sentent pas concernés par l’affaire Panama Papers.

"Il existe une autre explication, moins négative à ces résultats : peut-être est-ce tout simplement l’état d’esprit individualiste de la « génération Uber » qui est en train de s’imposer petit à petit dans l’opinion publique ?", rajoute-t-il. 

A LIRE AUSSI : Panama Papers : la finance (offshore) c'est l'ennemie, mais de quoi doit-on vraiment avoir peur au-delà des fantasmes sur un univers opaque ?

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !