Owni, site d'information spécialisé dans le "data journalisme" sur la voie d'un plan de licenciements | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Owni, site d'information spécialisé dans le "data journalisme" sur la voie d'un plan de licenciements
©

Adieu

Owni, site d'information spécialisé dans le "data journalisme" sur la voie d'un plan de licenciements

Selon Rue89, le site devrait muter en une agence prestataire de services, qui vendra des applications à des médias et des entreprises.

 Le site d'information spécialisé dans le "data journalisme" Owni vivrait ses derniers instants. C'est ce qu'affirme le site de Rue89. Un plan de licenciements important serait en vue, et la rédaction d'Owni serait vouée à disparaitre.

Au sein de l'équipe, les postes conservés en priorité seront ceux des développeurs et des designers. Les journalistes pourraient etre presque tous licenciés, et pour cause : le fonds d’investissement Avenport, qui contrôle la société depuis le printemps dernier, compte transformer le site en une agence qui vendra des applications à des médias et des entreprises. Une activité de prestataire de services bien plus rentable que l'exercice du journalisme sans business plan clair et précis.

Les postes de développeurs et de designers pourrait de leur coté subsister. "C’est la rédaction qui va y passer, mais on ne sait pas encore dans quelles proportions. Beaucoup de gens trouvent cette évolution logique, vu ce que coûte la rédaction et l’absence de business plan. On l’attendait depuis longtemps", a expliqué un salarié.

Pour cela, la société fusionnera avec la revue Usbek & Rica, dont le fondateur est Jérôme Ruskin.

En réaction à ce plan et en signe de refus, Guillaume Dasquié, directeur de la publication a annoncé sa démission en conférence de rédaction. Il a cependant précisé qu’il ne partirait qu’une fois le plan de licenciements négocié et validé.

 

 

 

Lu sur Rue 89

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !