Optimisation fiscale : Google transfère près de 16 milliards d'euros aux Bermudes | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Optimisation fiscale : Google transfère près de 16 milliards d'euros aux Bermudes
©AFP

Malin

Optimisation fiscale : Google transfère près de 16 milliards d'euros aux Bermudes

Grâce à un montage financier passant par l'Irlande et les Pays-Bas, la firme a économisé plusieurs milliards d'euros d'impôts.

Les récents scandales sur la fiscalité, notamment les "Panama" Papers et les "Paradise Papers", ne semblent pas avoir donné des sueurs froides à Google. Selon des documents déposés auprès de la Chambre de commerce néerlandaise le 22 décembre dernier et mis en ligne aujourd'hui, Alphabet, maison mère du géant américain, aurait transféré 15,9 milliards d'euros aux Bermudes en 2016. Une opération permettant de faire considérablement baisser ses impôts.

Tout cela grâce à une pratique légale d'optimisation : le"Double Irish" (le "double Irlandais") et du "Dutch Sandwich" (le "sandwich néerlandais"), dont le principe "consiste à transférer des revenus d'une filiale irlandaise vers une entreprise néerlandaise sans employé, et ensuite vers une boîte aux lettres aux Bermudes possédée par une autre société enregistrée en Irlande". Une pratique que l'Irlande a interdite -sous la pression - mais pas avant 2020.

Résultat des courses : trois milliards d'euros d'économies pour le roi de l'Internet, qui se défend de tout procédure illégale. "Nous payons toutes les taxes dues et nous nous conformons aux lois fiscales de chaque pays dans lequel nous opérons" a réagi Google par l'intermédiaire d'un porte-parole. 

Lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !