Notre-Dame-des-Landes, nucléaire, énergies renouvelables : les annonces d'Emmanuel Macron sur l'écologie | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Notre-Dame-des-Landes, nucléaire, énergies renouvelables : les annonces d'Emmanuel Macron sur l'écologie
©ETIENNE LAURENT / POOL / AFP

Prise de parole

Notre-Dame-des-Landes, nucléaire, énergies renouvelables : les annonces d'Emmanuel Macron sur l'écologie

"Une décision définitive" sur le controversé aéroport sera prise "au plus tard en janvier" a-t-il notamment affirmé dans un entretien au Monde.

C'est la semaine écologique d'Emmanuel Macron. Alors qu'il accueille ce mardi le "One Planet Summit", un sommet sur le climat où sont réunis une soixantaine de dirigeants, le chef de l'Etat a accordé un long entretien au Monde, publié ce mardi. Energies renouvelables, nucléaire, transition énergétique, Notre-Dames-des-Landes…de nombreuses questions ont été abordées.

Sur l'épineuse question de l'aéroport, le président a botté en touche…et renvoyé à une décision prochaine. "Une mission a été commandée comme je m’y étais engagé, et rendra son rapport le 13 décembre. Le Premier ministre et les ministres concernés demanderont des compléments s’il y a lieu, et une décision définitive sera prise au plus tard en janvier" a-t-il souligné, ajoutant qu'il "ne préempte pas la décision à ce stade".

Le chef de l'Etat aborde également une taxe sur les transactions financières à l'échelle européenne et propose de la généraliser "à tous les pays prêts", afin de consacrer le produit de cette taxe à la transition climatique. Concernant le domaine des énergies renouvelables, où la France accuse un retard important, le locataire de l'Elysée suggère d'aller "beaucoup plus vite" et "d'adapter la réglementation". Sur le nucléaire, il maintient que "Fessenheim sera fermée", et soutient que "nous allons descendre le plus vite possible vers 50 % de nucléaire, ais à condition de ne pas émettre plus de gaz à effet de serre".

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !