Normale Sup' de Cachan : un étudiant poignardé lors d'une fête | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Normale Sup' de Cachan : un étudiant poignardé lors d'une fête
©

Drame

Normale Sup' de Cachan : un étudiant poignardé lors d'une fête

Un étudiant a été poignardé lors d'une fête à l'École normale supérieure de Cachan, dans la nuit de mardi à mercredi. Un homme de 22 ans a été interpellé, ce mercredi. 

La soirée de l'École normale supérieure de Cachan, dans le Val-de-Marne, qui se déroulait dans la nuit de mardi à mercredi, a tourné au drame. Un étudiant de 22 ans a, en effet, été grièvement blessé à l'arme blanche. Son pronostic vital est engagé. Et pour cause, le poumon et la plèvre auraient été perforés, d'après une source proche de l'enquête. D'après les premiers éléments, la victime aurait tenté de séparer deux personnes lors d'une bagarre à l'occasion de cette soirée organisée par l'amicale des élèves et qui se déroulait dans les locaux de la Maison des étudiants, sur le campus de l'école, vers une heure du matin. Plus de 200 personnes étaient présentes à la fête. 

Pendant la bagarre, l'étudiant aurait donc reçu un coup de couteau dans le dos. Il a été immédiatement transporté à l'hôpital Georges Pompidou, à Paris, dans un état grave. Alors que ses agresseurs étaient en fuite, un homme de 22 ans a été interpellé ce mercredi matin et directement placé en garde à vue. À noter que la ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Geneviève Fioraso, état présente dans la journée pour donner le coup d'envoi du centenaire de l'ENS de Cachan.

L'établissement qui forme les étudiants dans des disciplines technologiques, scientifiques et de gestion, s'apprête à rejoindre le plateau de Saclay, dans l'Essonne pour une déménagement en 2022. Elle fera ainsi partie d'un des plus grands campus pluridisciplinaires

Lu sur TF1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !