Non-élection de Claude Guéant aux législatives : Thierry Solère dépose une plainte | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Non-élection de Claude Guéant aux législatives : Thierry Solère dépose une plainte
©

Justice

Non-élection de Claude Guéant aux législatives : Thierry Solère dépose une plainte

Une enquête préliminaire a été ouverte sur de fausses attestations que des militants UMP auraient fabriquées pour contester la défaite de Claude Guéant face à Thierry Solère.

La justice pourrait bien s'intéresser à Claude Guéant. Comme le révèle Charlie Hebdo, Thierry Solère, qui a battu l'ancien ministre de l'Intérieur aux élections législatives à Boulogne-Billancourt, a en effet décidé de porter plaine pour subornation de témoin, faux et usage de faux dans une affaire dans laquelle Claude Guéant est un des protagonistes.

L'histoire commence juste après la défaite de Claude Guéant aux élections législatives. Trois habitants de la circonscription déçu que leur candidat ait perdu avec seulement 334 voix de retard remettent en effet en cause la "sincérité du scrutin" et dépose au mois de juin dernier un recours au Conseil constitutionnel. Ils estiment en effet que Thierry Solère a trompé les électeurs en imprimant sur ses documents de campagne la mention UMP qui était réservée à Claude Guéant et donc que certaines personnes ont été abusés par le logo, votant alors pour Thierry Solère quand ils auraient voulu voter pour Claude Guéant. Mais les 400 attestations d'habitants n'arrivent pas à convaincre les Sages. Le recours est tout simplement rejeté.

Fin de l'histoire ? Pas tout à fait. L'ancienne attachée parlementaire de Pierre-Christophe Baguet, le député sortant qui souhaitait laisser son siège à Claude Guéant, évoque en effet des "pressions" venant de l'entourage de l'élu afin de signer une attestation. L'ancienne attachée parlementaire explique également que des personnes âgées se sont fait dicter dans la permanence de l'UMP ou par téléphone ce qu'elles devaient écrire. Ce qui explique la plainte de Thierry Solère, confirmée par son avocat Antonin Lévy qui a déclaré que "sur cette base, une plainte a donc été déposée pour faux et usage, fausse attestation, subornation de témoin, dénonciation calomnieuse et tentative d'escroquerie au jugement à Nanterre". Bien que Claude Guéant ne soit pas visé par la plainte, il pourrait se retrouver visé par l'enquête préliminaire étant donné le rôle qu'il tient dans cette affaire, celui de principal bénéficiaire des manœuvres électorales dénoncées par Thierry Solère.

Lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !