Nicolas Sarkozy : son retour ne convainc que dans son camp | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Nicolas Sarkozy lors de son meeting à Lambersart, dans le Nord.
Nicolas Sarkozy lors de son meeting à Lambersart, dans le Nord.
©Reuters

Merci la famille

Nicolas Sarkozy : son retour ne convainc que dans son camp

Selon un sondage YouGov pour Itélé et le Huffington post, 84% des sympathisants de droite sont favorables au retour de l'ex-chef de l'Etat.

A coup de messages Facebook, interviews télévisées ou autres meetings, Nicolas Sarkozy est omniprésent sur la scène médiatique. Mais aussi dans le cœur des sympathisants de droite. Selon le dernier baromètre YouGov / Itélé / Huffington post, 84% d'entre eux sont favorables au retour sur la scène politique, cette fois, de l'ancien président de la République pour la conquête de l'UMP. Une popularité qu'il pourra à nouveau tester dès ce jeudi soir lors d'un rassemblement dans l'Aube où Nicolas Sarkozy testera une nouvelle formule basée sur un jeu de questions-réponses avec les militants.

Une nouveauté qui pourrait peut-être permettre au "nouveau Sarkozy" de convaincre. Car si son retour est salué à droite, 56% des Français y sont opposés, toujours selon ce même sondage réalisé entre le 24 et le 28 septembre. Un chiffre qui va en grandissant puisqu'au lendemain de sa mise en examen  pour corruption et trafic d'influence en juillet dernier, il n'était "que" de 53%. L'opération séduction ne semble donc pas prendre sur les Français dont 67% considèrent même que l'ancien chef de l'Etat n'a pas changé dans une enquête Odoxa pour Le Parisien / CQFD / Itélé réalisée au lendemain de l'officialisation de son retour. 

Une épreuve de plus. Selon le palmarès de personnalités YouGov, le nombre d'opinion défavorable à l'encontre de Nicolas Sarkozy a augmenté de 6 points quand celui d'opinion favorable baisse dans le même temps de 4 points. Pis, la personnalité qui domine ce classement n'est autre… qu'Alain Juppé. 

lu sur le Huffington Post

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !