Nicolas Hulot : il critique vivement Europe Ecologie-Les Verts | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Nicolas Hulot critique envers les écologistes
Nicolas Hulot critique envers les écologistes
©

Reprise de volée

Nicolas Hulot : il critique vivement Europe Ecologie-Les Verts

Il a estimé samedi sur France Culture qu’il y avait "quelque chose de profondément vicié" dans ce parti.

Rien ne va plus dans la maison écolo. En moins d'une semaine deux figures de proue du parti ont décidé de quitter le navire. Il s'agit de Noël Mamère et de Pascal Durand. Des décisions qui n'ont pas manqué de faire réagir. Ainsi, ce samedi, Nicolas Hulot, ancien candidat à la primaire chez Europe Ecologie-Les Verts (EELV), a donné son opinion sur la crise traversée actuellement par le parti. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il a la critique facile. Invité de France Culture, l'ancien animateur a jugé qu’il y avait "quelque chose de profondément vicié" dans ce parti. Il estime aussi que "depuis un long moment, on voit que la jonction entre la société française et ces enjeux (écologistes, ndlr) qu’ils sont les seuls à porter ne se fait pas et probablement il y a quelque chose de profondément vicié dans ce parti".

"Les gens ont une forme d’irritation vis-à-vis de cette formation politique", a poursuivi celui qui avait échoué à être le champion écologiste à la présidentielle de 2012. De plus, selon Nicolas Hulot, les écologistes ont un problème de communication. Il estime que le parti n'arrive pas à être suffisamment intelligible. Selon lui, EELV a une "vraie difficulté à s’adresser à ceux qui ne sont pas convaincus. Au prétexte qu’ils portent un enjeu crucial, déterminant pour toutes nos démocraties, ils pensent qu’ils sont immédiatement compréhensibles". Estimant que l’écologie était un enjeu "transversal, supra-partisan", l'ancien animateur a aussi regretté que "parfois et même souvent, les écologistes imposent qu’avant d’être écologiste on soit à gauche de la gauche".

Lu sur Libération.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !