Le journaliste Nicolas Hénin porte plainte après des menaces de mort | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Terrorisme
Le journaliste Nicolas Hénin porte plainte après des menaces de mort
©ALAIN JOCARD / AFP

Réseaux sociaux

Le journaliste Nicolas Hénin porte plainte après des menaces de mort

Nicolas Hénin a été récemment harcelé sur les réseaux sociaux. Il avait signalé un compte Twitter qui appelait à fusiller les djihadistes français lors de leur retour.

Le journaliste Nicolas Hénin a adressé lundi au parquet de Paris une plainte contre X pour menaces, menaces de morts et harcèlement moral en ligne. Depuis une semaine, il est victime de milliers de messages violents et a reçu des menaces de mort. Nicolas Hénin a été retenu en otage par Daech en Syrie pendant dix mois entre 2013 et 2014. 

Le journaliste a été menacé après avoir signalé le compte Twitter de Patrick Jardin, le père d’une victime de l’attentat du Bataclan.

Patrick Jardin avait publié des messages sur Twitter au sujet du retour envisagé de djihadistes français détenus par les Kurdes : 

"Fusillons-les […] comme Leclerc a fait fusiller les Français de la Waffen SS. Tuons aussi leurs enfants d’ailleurs".

Nicolas Hénin avait donc appelé les usagers de Twitter à signaler ces messages au réseau social et au dispositif Pharos (chargé de la lutte contre les contenus illicites sur Internet). Twitter avait bloqué le compte de Patrick Jardin, mais ce dernier en avait créé un nouveau sur lequel il a insulté Nicolas Hénin. 

Le journaliste a indiqué que "la dimension hors-norme de cette vague d’une abjection sans nom" l’a incité à porter plainte. Près de 18.000 tweets mentionnaient son nom.  

Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !