Nice organise son premier feu d'artifice pour la fête nationale depuis l'attentat de 2016 | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Nice organise son premier feu d'artifice pour la fête nationale depuis l'attentat de 2016
©Valery HACHE / AFP

"Retour à la vie"

Nice organise son premier feu d'artifice pour la fête nationale depuis l'attentat de 2016

Le feu d'artifice sera organisé ce samedi 13 juillet et non le 14. Ce choix répond à la demande des associations qui représentent les familles de victimes de l'attentat du 14 juillet 2016.

En cette période estivale et à l'occasion des festivités du 14 juillet ce week-end, la ville de Nice organise dans la soirée du samedi 13 juillet le premier feu d'artifice tiré pour la fête nationale depuis l'attentat meurtrier du 14 juillet 2016. Le programme a été communiqué par la municipalité. 

Selon des informations du Figaro et de Franceinfo, ce feu d'artifice sera tiré depuis une barge située en face du quai des Etats-Unis, dans le prolongement de la promenade des Anglais. 

La date du samedi 13 juillet a donc été sélectionnée à Nice. Le 14 juillet n'a pas été choisi pour respecter la volonté et la demande des associations qui représentent les familles de victimes.

Selon la ville, le thème pour cette année 2019 est la "renaissance" et le "retour à la vie".

Un hommage aux victimes sera organisé le dimanche 14 juillet avec une cérémonie cultuelle le matin et un concert de l'Orchestre philharmonique de Nice dans la soirée. A 22H34 ce dimanche, heure de l'attentat de 2016, 86 faisceaux lumineux seront projetés dans le ciel depuis le front de mer.

La sécurité sera renforcée dans le cadre de ces festivités et de ces cérémonies d'hommages. Des contrôles seront effectués aux entrées des différents sites. Des mesures de restriction de la circulation et du stationnement seront aussi appliquées. 

 Le 14 juillet 2016, l'attentat perpétré après le feu d'artifice sur la promenade des Anglais par Mohamed Lahouaiej-Bouhlel avait fait 86 morts, 206 blessés et 1.360 personnes traumatisées, selon des données du Fonds de garantie qui indemnise les victimes. L'attentat avait été revendiqué par l'Etat islamique. 

 

Franceinfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !