Nelson Mandela : nouvelle hospitalisation, inquiétude en Afrique du Sud | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Nelson Mandela a 94 ans
Nelson Mandela a 94 ans
©SIPHIWE SIBEKO / Reuters

Le géant vacille

Nelson Mandela : nouvelle hospitalisation, inquiétude en Afrique du Sud

Affaibli, le héros national, icône de la lutte anti-apartheid, va rester plusieurs jours à l'hôpital selon ses proches.

L'Afrique du Sud retient son souffle. Nelson Mandela ne va pas bien. L’ancien président de 94 ans a été hospitalisé dans la nuit de mercredi à jeudi pour une rechute de son infection pulmonaire."Les médecins s’occupent de lui et s’assurent qu’il bénéficie du meilleur traitement médical possible et de tout le confort", assure un communiqué de la présidence.

Mais en coulisses, l'inquiétude grandit. Le président Jacob Zuma a souhaité un prompt rétablissement au héros national, icône de la lutte anti-apartheid. "Nous appelons le peuple sud africain et le monde entier à prier pour notre cher Madiba (nom de clan de Mandela, ndlr) et pour sa famille (...) Nous avons une totale confiance dans l’équipe médicale et nous savons qu’ils feront tout leur possible pour qu’il retrouve la santé", a dit le chef de l’Etat, cité par le communiqué.

La présidence, qui ne précise pas où Mandela a été hospitalisé, appelle une nouvelle fois les médias du monde entier à "respecter l’intimité" du prix Nobel de la paix "pour laisser les médecins faire leur travail". Début mars, Nelson Mandela avait été hospitalisé pour 24 heures. La présidence avait alors indiqué qu’il s’agissait d’examens de routine. Sa dernière hospitalisation longue, dix-huit jours, remonte à décembre 2012, déjà pour les suites de cette infection pulmonaire récurrente.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !