Nelson Mandela : l’ancien président hospitalisé dans un état grave | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Nelson Mandela a été hospitalisé ce samedi dans un état "grave mais stable".
Nelson Mandela a été hospitalisé ce samedi dans un état "grave mais stable".
©SIPHIWE SIBEKO / Reuters

Toujours malade

Nelson Mandela : l’ancien président hospitalisé dans un état grave

L’icône de la lutte anti-apartheid aujourd'hui âgée de 94 ans souffre de nouveau d’une infection pulmonaire.

Retour à l’hôpital pour Nelson Mandela. La présidence d’Afrique du Sud a en effet annoncé que l’ancien président âgé aujourd’hui de 94 ans a été admis à l’hôpital ce samedi pour une infection pulmonaire. Mais contrairement à ces précédentes hospitalisations, "la situation est grave cette fois", comme l’a assuré un porte-parole de la présidence sud-africaine tout en précisant que "les médecins font tout leur possible pour qu'il se sente mieux". Le cabinet du président Jacob Zuma a par ailleurs indiqué dans un communiqué que "ce matin vers 1h30 son état s'est détérioré et il a été transféré dans un hôpital de Pretoria. Son état est toujours préoccupant mais stable".

La présidence d’Afrique du Sud a par ailleurs indiqué que "le président Zuma, au nom du gouvernement et de toute la nation, souhaite à Madiba une guérison rapide et demande aux médias et au public de respecter l'intimité de Madiba et de sa famille".

C’est loin d’être la première fois que l’ancien président sud-africain est hospitalisé. L’icône de la lutte anti-apartheid a en effet effectué de nombreux séjours à l’hôpital ces deux dernières années, et à chaque fois pour des infections pulmonaires, sans doute liées aux séquelles d’une tuberculose contractée alors qu’il se trouvait sur l’île-prison de Robben Island, à proximité du Cap.

Après son hospitalisation au printemps dernier, Nelson Mandela, qui célébrera son 95e anniversaire au mois de juin prochain, est apparu extrêmement affaibli sur des images de lui qui ont filtré au mois d’avril alors que les plus hauts dirigeants du pas lui rendaient visite.

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !