Nantes : la mort d'un jeune homme entraîne des violences urbaines | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Nantes : la mort d'un jeune homme entraîne des violences urbaines
©CHRISTOPHE SIMON / AFP

Drame

Nantes : la mort d'un jeune homme entraîne des violences urbaines

Un contrôle de police a viré au drame dans la nuit du trois au quatre juillet et entraîne des violences dans plusieurs quartiers de Nantes.

Un contrôle vire au drame. Dans la soirée du mardi 3 juillet, un jeune homme de 22 ans est mort après avoir été touché par balle par un policier lors d'un "contrôle diligenté par un équipage de CRS suite à des infractions commises par un véhicule" comme le rapporte Jean-Christophe Bertrand, directeur départemental de la Sécurité publique (DDSP). Le chauffeur était un "délinquant recherché, il faisait l'objet d'un mandat d'arrêt" a expliqué ce mercredi Daniel Chomette, secrétaire général du syndicat Unité-SGP Police FO à Franceinfo.

"Le conducteur, faisant mine de sortir de son véhicule, a percuté un fonctionnaire de police" rapporte Jean-Christophe Bertrand. "Un de ses collègues a fait feu et a touché le jeune homme qui est malheureusement décédé" rajoute-t-il.

Le jeune homme décèdera plus tard dans la soirée aux alentours de 23h. Dans la foulée des affrontements sont survenus entre les forces de l'ordre et des jeunes dans le même quartier de Breil mais aussi dans les quartiers de Malakoff et aux Dervallières toujours selon le directeur départemental de la Sécurité publique. Plusieurs poubelles, véhicules et un centre para-médical dans un centre commercial seront incendiés comme l'a constaté l'AFP. Aucune interpellation n'a été signalée. Sur RTL mercredi matin, la ministre de la Justice Nicole Belloubet a expliqué qu'une enquête judiciaire était ouverte et "le parquet a saisi l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) pour que toute la lumière soit faite sur cette histoire".

 

Lu sur Franceinfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !