Najat Vallaud-Belkacem : "sans refonte des programmes, la refondation d’une école de l’exigence sonnerait comme un slogan creux" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Najat Vallaud-Belkacem : "sans refonte des programmes, la refondation d’une école de l’exigence sonnerait comme un slogan creux"
©Reuters

Nouveau tournant

Najat Vallaud-Belkacem : "sans refonte des programmes, la refondation d’une école de l’exigence sonnerait comme un slogan creux"

La ministre de l'Education national a livré quelques changements pour l'école qu'elle présentera ce vendredi matin.

Invitée au micro d’Europe 1, Najat Vallaud-Belkacem s’est exprimée sur certains points avant de présenter ce vendredi matin, les programmes scolaires du CP à la troisième pour la rentrée 2016. La ministre de l’Education national a donc confirmé la mise en place d'une "dictée quotidienne", "d'exercices de calcul mental quotidiens", "de la lecture quotidienne" à l'école élémentaire. "Bien maîtriser, ça passe par de l'entraînement quotidien" a-t-elle précisé.

Concernant la suppression éventuelle des notes de 0 à 20, la ministre est formelle : "Il n'a jamais été question de revoir les notations telles qu'elles existent aujourd'hui au quotidien." "Cette information est fausse", a-t-elle assuré, précisant que "ce sur quoi nous travaillons, c'est à évaluer le socle commun de connaissances". Pour ce faire, une "échelle d'évaluation" sera mise en place, pour dire si la maîtrise de l'élève est "suffisante" ou "insuffisante".

La refondation de l'école par Najat Vallaud-Belkacem

Dans une tribune publiée dans Le Monde ce vendredi matin également, la ministre de l’Education nationale annonce "la refondation d’une école de l’exigence" grâce à "une refonte des programmes". Ainsi, Najat Vallaud-Belkacem met l’accent sur "la maîtrise" de la langue française : "J’ai ainsi souhaité qu’à l’école élémentaire, en plus des dix heures hebdomadaires de français, dix autres heures lui soient consacrées, réparties dans les autres matières". De même, la ministre annonce que davantage de temps sera consacré aux élèves pour l’apprentissage de leur deuxième langue vivante et que l’histoire de France sera au cœur du programme d’histoire de l’école élémentaire. "Les nouveaux programmes chronologiques renforcent aussi l’enseignement laïque du fait religieux, ainsi que je m’y étais engagée", a-t-elle conclu.

Lu dans Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !