Municipales de Paris : l'UMP Thierry Coudert se rallie à Anne Hidalgo | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Municipales de Paris : l'UMP Thierry Coudert se rallie à Anne Hidalgo
©

Rebondissement

Municipales de Paris : l'UMP Thierry Coudert se rallie à Anne Hidalgo

Il s'agit de l'un des 21 vice-présidents du groupe UMP au Conseil de Paris.

Nouveau coup de théâtre dans la campagne électorale en vue des élections municipales de Paris. Ce mercredi, dans une interview accordée au Monde.fr, Thierry Coudert, l'un des 21 vice-présidents du groupe UMP au Conseil Paris, annonce rallier le camp de Anne Hidalgo. Dans cet entretien l'élu du 17ème arrondissement de la capitale explique avoir "pris position sur des questions sociétales, comme le mariage pour tous et le vote des immigrés, semblable à celles de la gauche".

Mais Thierry Coudert y va aussi de sa critique envers Nathalie Kosciusko-Morizet. "Aujourd'hui, je constate que cette campagne présente un caractère un peu loufoque, qui ne contribue pas à la clarté du débat municipal et démocratique. Anne Hidalgo a une vision de Paris, et des qualités de gestionnaire dont elle a fait preuve en tant que première adjointe. NKM n'est moderne que dans la forme, elle a repris les vieux poncifs de la droite traditionnelle. Et elle fait une campagne de « looks », pas de débats d'idées, ce qui donne libre cours aux batailles d'egos" assure celui qui a fondé en 2006 La Diagonale, club de "sarkozystes de gauche".

Et celui qui a été directeur de cabinet de Kofi Yamgnane, un ministre de gauche, et de Brice Hortefeux, un ministre de droite justifie son ralliement à la candidate socialiste ainsi : " La seule qui apporte à la fois un bilan, une vision de l'avenir, et une crédibilité dans la fonction de maire, c'est Anne Hidalgo". Après la liste dissidente ''Paris libéré" de Charles Beigbeder, cette défection supplémentaire est un nouveau coup dur pour NKM.

En attendant, sur Twitter, Agnès Evren, la porte-parole de NKM, a réagi à ce désistement. 

Alors qu'un dernier sondage donne Anne Hidalgo en tête au second tour des municipales, l'élu UMP du 17e s'est par ailleurs défendu sur Twitter de fonder son choix sur des sondages.

Lu sur Le Monde.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !