Municipales à Paris : Beigbeder lancera sa liste dissidente "Paris libéré" mardi | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Charles Beigbeder va officiellement lancer sa liste dissidente à NKM ce mardi
Charles Beigbeder va officiellement lancer sa liste dissidente à NKM ce mardi
©

Contre-offensive

Municipales à Paris : Beigbeder lancera sa liste dissidente "Paris libéré" mardi

En guerre avec Nathalie Kosciusko-Morizet, il assure aussi qu’il présentera des candidats dans tous les arrondissements de la capitale.

Juste avant les fêtes de Noël, un coup de théâtre avait eu lieu dans la campagne en vue des élections municipales à Paris. En effet, Charles Beigbeder avait annoncé présenter une liste dissidente à celle de Nathalie Kosciusko-Morizet (UMP). Ce proche de Jean-François Copé n’a pas apprécié d’avoir été évincé d'une place éligible au Conseil de Paris dans le VIIIe arrondissement au profit du député Pierre Lellouche, proche de François Fillon. Si l’entrepreneur présentera officiellement sa liste "Paris libéré" ce mardi, il a déjà fait quelques annonces à Métronews ce samedi.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la guerre ouverte entre les deux est totale. En effet, Chales Beigbeder l’assure : il y aura "des candidats dans tous les arrondissements". Ainsi "dès mardi, la moitié des arrondissements seront représentés", avec des membres de l'UDI et de l'UMP. Et certains noms sont déjà connus comme l’avance Métronews. On devrait donc retrouver, par exemple, "trois autres déçus" : à savoir Serge Federbusch (dans le 10e arrondissement), Géraldine Poirault-Gauvin (15e) et Benjamin Gros (17e).

"Nous ne sommes pas des candidatures de déception, mais d'ambition. Nous avons un vrai projet pour Paris que NKM n'a pas voulu écouter » explique Géraldine Poirault-Gauvin dans les colonnes de Métronews. D'autres pourraient se laisser tenter, à l'image de Marie-Claire Carrère-Gée (XIVe) ou Roxane Decorte (XVIIIe), qui s’en est récemment prise à NKM.

Enfin, toujours selon Metronews, Dominique Tiberi hésite à s'allier aux autres frondeurs. «S'il ne nous rejoint pas, nous ne présenterons personne. Nous ne voulons pas courir le risque de faire perdre l'arrondissement à la droite», indique Charles Beigbeder. A l'UDI, les noms de Valérie Sachs (XVIe), Anne Lebreton (IVe) et Raoul Delamare (XXe) circulent. La contre-attaque est lancée.

Lu sur Métronews

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !