Municipales à Marseille : Patrick Mennucci entendu par la brigade financière | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Patrick Mennucci a été entendu ce lundi par la brigade financière
Patrick Mennucci a été entendu ce lundi par la brigade financière
©Reuters

Justice

Municipales à Marseille : Patrick Mennucci entendu par la brigade financière

Cette audition a eu lieu dans le cadre d'une enquête préliminaire pour prise illégale d'intérêts.

Patrick Mennucci, prochain maire de Marseille ? C'est ce qui ressort d'un sondage BVA pour Le Parisien publié à la mi novembre. Avec 41% des voix, le candidat socialiste remporterait les élections municipales de mars prochain face au maire UMP sortant Jean-Claude Gaudin (40%). Pour autant tout n'est pas rose pour le député. En effet, il est au cœur d'une enquête préliminaire pour prise illégale d'intérêts, enquête qui a été ouverte en octobre 2012. C'est dans ce cadre que Patrick Mennucci a été entendu ce lundi par la brigade financière de la police judiciaire. Une audition qui s'est déroulée à sa demande. Le candidat socialiste à la mairie de Marseille a ajouté qu'il souhaitait que le procureur puisse rendre un verdict avant la période électorale afin, dit-il, de "couper court aux rumeurs malveillantes".

Révélée par Mediapart, cette enquête a été ouverte par la Brigade économique et financière sur une subvention reçue par l'association l'Union des familles musulmanes (UFM) qui a longtemps été dirigée par Nassera Benmarnia, désormais assistante parlementaire du député Patrick Mennucci. Cette enquête préliminaire a été ouverte en octobre 2012 pour "prise illégale d'intérêts" et "favoritisme". Le parquet de Marseille cherche en réalité à savoir pourquoi et dans quelles conditions l'UFM a obtenu 90 000 euros de subvention du conseil régional en juin 2012. A cette époque, Patrick Mennucci était un des vice-présidents de la région. "Cette association est subventionnée par l'Etat, la Région, la Ville de Marseille et le conseil régional depuis 1998", a souligné durant son audition de lundi Patrick Mennucci, précisant qu'il n'avait "aucune raison d'interrompre cette subvention".

Le parquet de Marseille devrait décider d'ici à 48 heures des suites à donner à cette affaire.

lu sur BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !