Municipales 2014 de Paris : Anne Hidalgo expose une "base de propositions" pour son programme | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Municipales 2014 de Paris : Anne Hidalgo expose une "base de propositions" pour son programme
©Reuters

Dans les tuyaux

Municipales 2014 de Paris : Anne Hidalgo expose une "base de propositions" pour son programme

Les propositions établies par les membres d'Oser Paris doivent permettre à la candidate de multiplier les pistes sur différents thèmes de campagne.

Anne Hidalgo est en pleine campagne. Les élections municipales sont dans un an mais la candidate PS souhaite accélérer la cadence. Dans son entourage, ses proches l’enjoignent à donner des propositions concrètes. C'est donc ce que la première adjointe à la mairie a lancé lundi soir. Lors d'une réunion, elle a indiqué des pistes de programme, dont certaines nourries du travail effectué par l'association de soutien à sa campagne "Oser Paris".

Mis en place à l'automne sous l'égide de son codirecteur de campagne Jean-Louis Missika, ce groupe "Oser Paris" lui a soufflé quelques idées afin de coller le plus possibles aux souhaits des habitants de la capitale. La candidate a salué la "créativité" et "l'énergie" dont témoignent les quelque 1 000 contributions parvenues, tout en soulignant qu'il s'agissait non d'un "programme complet" mais d'une "base de propositions". Devant quelques centaines de personnes réunies à l'Ecole nationale supérieure des arts et métiers, elle en a repris certaines à son compte, sans entrer dans le détail.

Anne Hidalgo a ainsi évoqué l'aide au travail des médecins parisiens, la création dans chaque quartier de "social clubs", lieux intergénérationnels où chacun pourrait faire des rencontres, trouver des informations, un accès internet, lire la presse. Elle a suggéré d'utiliser les cours d'école hors du temps scolaire. Elle a enfin salué la proposition d'institutionnaliser, sur le modèle londonien, un "speakers' corner", un lieu d'expression libre, "bien sûr avec des règles de respect".

Reste à intégrer toutes ces nouvelles idées dans un programme. Car comme l'a dit un de ses proches, "ces contributions constituent des idées intéressantes mais le gros du travail n'est pas là". Paris se gagnera certainement sur d'autres terrains et des thématiques davantage plus politiques.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !