Municipales 2014 à Marseille : Montebourg candidat ? "Non merci" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Arnaud Montebourg ne sera pas candidat à Marseille
Arnaud Montebourg ne sera pas candidat à Marseille
©Reuters

Démenti

Municipales 2014 à Marseille : Montebourg candidat ? "Non merci"

L'hebdomadaire satirique Le Canard enchaîné avait évoqué mercredi l'hypothèse d'une candidature du ministre du Redressement productif aux municipales dans la cité phocéenne.

Depuis quelques jours, des rumeurs envoyaient Arnaud Montebourg à Marseille. Lui, le Bourguignon dans la cité phocéenne ? Le Canard Enchaîné maintenait son information. Le principal intéressé a voulu tordre le coup à cette nouvelle. Le ministre du Redressement productif a en effet démenti être candidat à la mairie, où il se rend ce mardi, et a défendu l'organisation de primaires parmi les personnalités socialistes en lice pour les municipales de mars 2014 dans la ville.

"Je démens y être candidat", déclare-t-il dans un entretien à paraître dans le quotidien La Provence de mardi. "Je ne suis pas né à Marseille, mais en Bourgogne dont je suis encore élu. J'adore et j'admire cette ville (...) mais je n'ai pas d'ambitions municipales à Marseille ou ailleurs", ajoute-t-il. "Mon candidat sera celui désigné par les primaires ouvertes", assure le ministre. Il cite, parmi les "très bons candidats" en lice selon lui, le député Patrick Mennucci, la ministre Marie-Arlette Carlotti, le président de l'agglomération Eugène Caselli ou encore la sénatrice Samia Ghali.

Interrogé sur la position de Marie-Arlette Carlotti, qui préférerait éviter des primaires, Arnaud Montebourg juge qu'une compétition en bonne et due forme ouverte à "tous les citoyens marseillais" est "inéluctable". "Cela nous a réussi pour la présidentielle, cela devrait nous réussir pour les municipales", estime-t-il.

Le ministre salue aussi la décision du premier secrétaire du Parti socialiste, Harlem Désir, de mettre sous tutelle la fédération des Bouches-du-Rhône. C'est une "excellente mesure", affirme-t-il. "Je crois nécessaire pour le bien de Marseille qu'une opération mains propres soit mise en oeuvre pour faire le ménage dans la dangereuse corruption qui a miné la partie malsaine du PS de Marseille", insiste Arnaud Montebourg. Non, Marseille n'était pas pour lui...

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !