Mort du peintre Jacques Harvey : Bernard Tapie collectionnait les toiles du copiste | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Mort du peintre Jacques Harvey : Bernard Tapie collectionnait les toiles du copiste
©Jacques Harvey Studio 73 / Facebook

RIP

Mort du peintre Jacques Harvey : Bernard Tapie collectionnait les toiles du copiste

Décédé à l’hôpital Saint-Louis à Paris après un cancer foudroyant, le peintre avait vendu à Bernard Tapie plusieurs "faux" de Chagall, de Modigliani et de Matisse, qu'il imitait à la perfection.

Le peintre Jacques Harvey est décédé vers minuit à l’hôpital Saint-Louis à Paris. Il venait d'avoir 80 ans le 24 janvier.

Selon une source proche, l'artiste a été foudroyé par un cancer du poumon à petites cellules, qui s'était généralisé. Il y a 3 semaines, son épouse apprenait que le cerveau était touché.

Copiste de renom, Jacques Harvey imitait à la perfection les toiles des plus grands peintres, et ses œuvres étaient particulièrement appréciées de Bernard Tapie qui en possédait toute une collection. Selon l'Express, Jacques Harvey aurait vendu à Tapie au moins "sept ou huit toiles" inspirées de Chagall, de Modigliani et de Matisse, "pour un total d'environ 100 000 francs".

Des achats qui avaient compliqué le travail d'expertise lors de l'estimation de la fortune de Tapie, en 1994, alors que le Crédit lyonnais avait décidé de faire opérer, sur le mobilier de Tapie, une saisie conservatoire par un huissier de justice. Car l'homme d'affaire devait à l'époque à sa banque, le Crédit lyonnais près de 1,3 milliard de francs.

Son épouse Martine, avec laquelle il était marié depuis 13 ans, s’apprête à se rendre à Saint Tropez avec 200 toiles de l'artiste qui vont certainement prendre de la valeur. En effet, Jacques Harvey et son épouse Martine passaient plusieurs mois par an à Saint Tropez, lieu où Jacques Harvey rencontrait beaucoup de ses "clients", qui étaient tous ses amis. Le peintre s’appétait à se rendre à Saint Tropez pour y passer l'été comme chaque année. Il avait coutume d'y vendre ses toiles, entre 3000 et 6000 euros.

Ses toiles étaient vendues à de nombreuses personnalités, dont Bernard Tapie (une quinzaine, dit de mémoire son épouse), Johnny Halliday, Gérard de Villiers, Michel Polnareff, Eddy Mitchell etc..."La liste est si longue, dit son épouse, que je ne sais plus. Je suis sous le choc."

De nationalité franco-américaine, Jacques Harvey avait fait les Beaux Arts à Paris, et continuait d'enseigner aux USA. De Magritte à Picasso, en passant par Marie Laurencin, Botero, Braque, Chagall, aucun peintre de renom n'échappait à l'œil bleu acéré de Jacques Harvey.

Jacques Harvey n'avait jamais tenté de se faire passer pour autre chose qu'un copiste. Il avait écrit INCROYABLE MAIS FAUX. Van Gogh, Picasso, Dufy et les autres, c'est moi !

Voici quelques une des ses toiles dont les photos sont publiées sur ses comptes Facebook :

Photo

Photo : Jacques Harvey is back in Miami at 
Jacques Harvey's "Studio 73"  to be on our list please contact
Martine 786 332 8171 or Jeannick 305 790 8210

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !