Mort de Robin Williams : l'acteur a été retrouvé pendu, le poignet entaillé | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
Robin Williams est décédé
Robin Williams est décédé
©REUTERS/Lucas Jackson

Disparition

Mort de Robin Williams : l'acteur a été retrouvé pendu, le poignet entaillé

Les premiers résultats de l'enquête sur la mort de l'interprète de Madame Doubtfire vont dans le sens d'un suicide, a indiqué la police.

La mort de Robin Williams ce lundi soir a entraîné une vague d'émotion à travers le monde. S'il est apparu rapidement que l'acteur s'était suicidé dans sa maison de Tiburon, en Californie, l'information vient d'être confirmée ce mardi par la police de Marin County. Ainsi, les premiers résultats de l'enquête  montrent que l'acteur a été retrouvé pendu avec une ceinture et un poignet entaillé.

Ces coupures ne sont toutefois pas la cause principale de son décès, attribué "principalement" à "un suicide dû à l'asphyxie à cause d'une pendaison", a déclaré le lieutenant Keith Boyd lors d'une conférence de presse, notant qu'il n'y avait pas de "traces de lutte" apparentes, mais que l'enquête se poursuivait.

Selon le site TMZ, Robin Williams a d'abord tenté de se taillader le poignet avec un couteau de poche. D'après le médecin-légiste, ces coups n'ont laissé que des "entailles nettes et superficielles". C'est pourquoi, toujours selon TMZ, Robin Williams s'est ensuite saisi d'une ceinture, qu'il a nouée autour de son cou et qu'il a coincée entre la porte d'un placard et l'encadrement. Son assistante personnelle l'a retrouvé dans une position assise, contre cette porte. TMZ précise que pour le moment aucune lettre n'expliquant son geste n'a été retrouvée pour le moment.

Robin Williams avait 63 ans, était marié et père de  trois enfants.

Lu sur TMZ.com

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !