Mort de Cédric Chouviat à Paris : les quatre policiers impliqués ont été entendus mercredi dernier en garde à vue | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Mort de Cédric Chouviat à Paris : les quatre policiers impliqués ont été entendus mercredi dernier en garde à vue
©PHILIPPE HUGUEN / AFP

Enquête en cours

Mort de Cédric Chouviat à Paris : les quatre policiers impliqués ont été entendus mercredi dernier en garde à vue

Quatre policiers ont été entendus en garde à vue le mercredi 17 juin dans le cadre de l’enquête sur la mort de Cédric Chouviat. Le 3 janvier 2020, ce livreur avait été victime d’un malaise cardiaque à Paris, après avoir été plaqué au sol par trois policiers lors d’un contrôle routier.

Les quatre policiers ayant participé à l’interpellation de Cédric Chouviat, en janvier dernier à Paris, ont été placés en garde à vue la semaine dernière pour être entendus par les enquêteurs de l’Inspection générale de la police nationale (IGPN), selon des informations de Franceinfo auprès d’une source judiciaire, confirmant une information de BFM TV.

Cet homme, qui travaillait comme livreur, avait été plaqué et maintenu au sol par les policiers à Paris lors de son interpellation à l'occasion d'un contrôle routier. Cédric Chouviat avait été victime d’un malaise cardiaque et avait perdu connaissance. Il était mort à l’hôpital 48 heures plus tard des suites d'une asphyxie "avec fracture du larynx", selon les premiers éléments de l'autopsie communiqués par le parquet de Paris, qui avait ouvert une information judiciaire pour "homicide involontaire".

Selon les informations de Franceinfo, les quatre policiers ont été entendus mercredi dernier par l’IGPN, dans le cadre de l’information judiciaire relative au décès de Cédric Chouviat. 

Les quatre agents seront convoqués chez le juge d’instruction en charge de l’affaire au début du mois de juillet.

Franceinfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !