Montrouge : la ceinture contenait bien des explosifs mais serait "inopérante" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Montrouge : la ceinture contenait bien des explosifs mais serait "inopérante"
©

Poursuite de l'enquête

Montrouge : la ceinture contenait bien des explosifs mais serait "inopérante"

Selon Le Monde, la ceinture retrouvée dans une poubelle contenait bien du TATP, le même explosif que celui utilisé par les kamikazes. Selon M6 elle serait "inopérante."

De nouveaux détails circulent désormais sur la fameuse ceinture retrouvée dans une poubelle de Montrouge. D'abord, elle contiendrait bien des explosifs TATP, selon Le Monde, c’est-à-dire le même type que celui utilisé par les kamikazes lors des attaques de Paris. Selon M6, cette ceinture serait "inopérante" tandis que Salah Abdeslam avait été géolocalisé le soir des attentats, non loin de Montrouge, à Chatillon.

C'est donc le rôle du suspect qui pourrait être remis en cause. Tandis que l'hypothèse d'une "panique" et d'une "fuite soudaine" du terroriste était privilégiée, l'idée que la ceinture ne fonctionnait pas et donc que Salah Abdeslam ait été forcé à fuir est une nouvelle piste. Actuellement recherché en Belgique, il est toujours introuvable.

Parallèlement, les arrestations se poursuivent. Une quatrième personne a été interpelée en Belgique, en lien avec les attentats de Paris. Ce matin, c'est Olivier Corel dit "l'Emir blanc" qui a été visé par une perquisition de la police, dans l'Ariège. Le nom de ce Français d'origine syrienne revient dans de nombreux dossier comme celui de Mohammed Merah ou celui de Fabien Clain.

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !