Mohammed Ben Salman fait un nouveau geste envers Israël | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Mohammed Ben Salman fait un nouveau geste envers Israël
©FAYEZ NURELDINE / AFP

Salam

Mohammed Ben Salman fait un nouveau geste envers Israël

En déplacement aux Etats-Unis, le prince héritier a déclaré que "les Israéliens avaient droit à leur propre terre".

Le prince héritier saoudien Mohammed Ben Salman est en tournée aux Etats-Unis, où il a notamment rencontré le Président Donald Trump. Le jeune dirigeant a accordé un entretien à The Atlantic dans lequel il s'est exprimé sur les relations internationales de l'Arabie Saoudite. Il a une fois de plus entériné le rapprochement de Ryad et Tel Aviv en affirmant "les Israéliens avaient droit à leur propre terre". Alors que des échauffourées ont éclaté à la frontière entre Gaza et Israël depuis vendredi dernier, cette manœuvre est un dur coup porté à la traditionnelle solidarité sunnite contre "l'entité sioniste", comme l'appelle ses plus vifs détracteurs. 

C'est un signe de changements prochains pour de nombreux observateurs. Le camp américain continue à chercher des soutiens pour soutenir le "plan de paix" que Donald Trump devrait bientôt mettre sur pied. Et MBS est un soutien de taille, parce que derrière lui viennent les Émirats, le Koweït, le Qatar, Oman et Bahreïn. 

Ce réchauffement des relations est la preuve supplémentaire d'une alliance de moins en moins tacite entre Israël et l'Arabie Saoudite. Alliance vue d'un très bon œil par son hôte, le Président Trump, qui souhaite que s'unissent ainsi deux de ses alliés les plus fervents. Et qui ont l'intérêt stratégique deux adversaires farouches, comme lui, de l'ennemi iranien. Les ennemis de mon ennemi sont mes amis. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !