Mise en examen de Jérôme Cahuzac : une "impardonnable faute morale" pour François Hollande | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Jérôme Cahuzac est mis en examen pour blanchiment de fraude fiscale.
Jérôme Cahuzac est mis en examen pour blanchiment de fraude fiscale.
©Reuters

Déchu

Mise en examen de Jérôme Cahuzac : une "impardonnable faute morale" pour François Hollande

L'ex-ministre du Budget a avoué avoir détenu un compte en Suisse. Les réactions se sont succédées après sa mise en examen.

Le président François Hollande a réagi aux alentours de 18 heures sur l'affaire Cahuzac.

>>> A gauche

Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif

A Marseille, le ministre a dit : "les bras m'en tombent, je n'ai pas de mots. Je ne pensais pas qu'on en était là".

Gérard Filoche ému aux larmes sur LCI (@gerardfiloche), dégoûté par l'affaire #Cahuzac.


Olivier Falorni, député PS de La Rochelle

"S'il est vrai qu'il détenait un compte en Suisse, ce serait grave. Sinon, il ne faut pas oublier que derrière les hommes politiques, il y a des hommes."

Eduardo Rihan-Cypel, député et porte-parole du PS

"Depuis que Cahuzac est sorti du gouvernement cette affaire ne concerne plus le gouvernement de la France. C'est l'affaire privée de Jérôme Cahuzac."

Olivier Faure, député PS proche de Jean-Marc Ayrault

"Sidéré, je suis sidéré. On a tous voulu croire ce que nous disait Jérôme"

Olivier Dartigolles, porte parole du PCF

"Jérôme Cahuzac vient d'avouer avoir posséder un compte secret en suisse puis à Singapour. L'ancien ministre du Budget est mis en examen pour blanchiment de fraude fiscale. Après des semaines d'un feuilleton où Jérôme Cahuzac a multiplié les mensonges, c'est une véritable bombe politique qui vient d'éclater.

Pour avoir fraudé le fisc et, circonstance aggravante, avoir assumé ce mensonge en tant que ministre en charge de la lutte contre cette même fraude fiscale, Jérôme Cahuzac apporte une terrible contribution à la liste des affaires qui salissent et abîment si durement la politique et la République. Il faut saluer le travail de la presse et de la Justice qui ont mis un terme à ce scandale d'État. L'enquête en cours devra permettre de faire toute la vérité sur l'affaire Cahuzac".

>>> A droite


Jean-François Copé, président de l'UMP

"Ce mensonge signe définitivement la fin de la gauche morale et donneuse de leçons. François Hollande nous annonçait une « République exemplaire ». Quel crédit accorder désormais à son équipe gouvernementale ?"


Jean-Christophe Lagarde, député UDI

"C'est une affaire exceptionnellement grave pour le PS, pour le gouvernement, pour le chef de l'Etat (...) M. Cahuzac doit redevenir député dans 15 jours, il est évident que le PS doit à la fois exclure M. Cahuzac et exiger sa démission", explique le député-maire de Drancy, en Seine-Saint-Denis.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !