MH370 : les recherches en sont à un stade "critique" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
MH370 : les recherches en sont à un stade "critique"
©

Toujours rien

MH370 : les recherches en sont à un stade "critique"

Le ministre malaisien des Transports a appelé "tout le monde à travers la planète à prier afin que nous trouvions quelque chose" ce week-end.

Les recherches du Boeing 777 de Malaysia Airlines, disparu le 8 mars avec 239 personnes à bord dans des circonstances toujours non-élucidées, en sont à "un stade critique", a déclaré samedi le ministre malaisien des Transports. "Nous appelons tout le monde à travers la planète à prier afin que nous trouvions quelque chose", a ajouté Hishammuddin Hussein lors d'une conférence de presse.

Actuellement, le robot sous-marin Bluefin-21, plonge dans une zone restreinte à quelque 2.000 km au nord-ouest de Perth, sur la côte occidentale australienne, pour tenter de retrouver l'épave de l'avion. Or, le Premier ministre australien Tony Abbott avait indiqué que les recherches à l'aide de ce robot ne dureraient qu'une semaine. Et elles ont débuté lundi...

Le Bluefin-21, qui est équipé d'un sonar, a effectué plusieurs missions sur le lit de l'océan Indien, à plus de 4500 mètres de profondeur, mais sans rien détecter d'anormal pour le moment. Il a plongé hier une cinquième fois au-delà de la profondeur recommandée par ses fabricants. Sa zone de recherche a été délimitée en fonction des signaux captés il y a quelques jours et qui sont compatibles avec ceux émis par les batteries de boites noires des avions. "Nous avons poursuivi toutes les pistes possibles et avec chaque jour qui passe, les recherches deviennent de plus en plus difficiles", a déclaré le ministre malaisien devant la presse.

Si rien n'est découvert avant lundi, les recherches ne seront pas abandonnées. Le ministre a évoqué un possible "élargissement de la zone de recherche et l'utilisation d'autres ressources", sans donner de détails supplémentaires.

Les experts interrogés estiment à une centaine de millions de dollars US le coût des recherches depuis leur début.

Lu sur Libération

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !