Elle affiche pour avertir de la sortie du meurtrier de sa fille | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Elle affiche pour avertir de la sortie du meurtrier de sa fille
©

Mère en colère

Elle affiche pour avertir de la sortie du meurtrier de sa fille

Il est revenu vivre dans son quartier après huit ans de prison.

Une femme résidant à Lille, et dont la fille a été assassinée en 2003, a entrepris de coller des affiches pour prévenir de la libération du meurtrier de celle-ci, selon Nord Eclair samedi 9 juillet.

Anastasia, 22 ans, la fille d'Annick De Muer, a été tuée à coups de couteau par son compagnon, âgé de 27 ans au moment des faits, alors que celui-ci était "sous l'emprise de la drogue et l'alcool". Il reprochait à la victime de l'avoir trompé. Lors de son procès, le meurtrier avait été dépeint comme un homme ayant sombré dans la drogue après la mort accidentelle de l'un de ses frères.

Originellement condamné à 15 ans de réclusion, l'auteur des faits a été libéré après avoir purgé huit ans de prison, "contre l'avis du procureur", affirme Annick De Muer. Il est retourné vivre dans son quartier de Fives, à Lille ce mardi. "Il habite à seulement un kilomètre de chez moi, pourquoi n'y a-t-il eu aucune mesure d'éloignement ? ", se demande la mère de la victime, qui dit son intention d'entreprendre d'autres démarches. "Je sais ce que je suis en train de faire, je sais que je m'expose aux plaintes de certaines personnes. Mais je suis déterminée", a-telle ajouté.

Lu sur Nord Eclair

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !