Menaces d'attentats : un collégien a été interpellé | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Menaces d'attentats : un collégien a été interpellé
©

Terrorisme

Menaces d'attentats : un collégien a été interpellé

L'adolescent de 15 ans a été présenté à la justice antiterroriste ce vendredi.

Le mineur de 15 ans, interpellé mercredi dans le Val-d'Oise, a été présenté à un juge antiterroriste ce vendredi. Le jeune home a été entendu pendant 48 heures par les policiers de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). Cette opération s'est effectuée dans le cadre d'une commission rogatoire liée à une information judiciaire ouverte par le parquet de Paris. 

Le collégien est soupçonné d'avoir fomenté sur Telegram (l'application chiffrée prisée des djihadiste) un projet d'attentat en lien avec le djihadiste français Rachid Kassim, identifié par les services antiterroristes comme un recruteur prosélyte qui prépare des projets d'attentats en France. Le jeune homme a été en contact avec l'un des autres mineurs déjà arrêté au début du mois de septembre dans le 20e arrondissement de Paris pour ses liens virtuels avec le même djihadiste.  

"Projet d'action violente"

En garde à vue, le mineur de 15 ans a indiqué être rentré en contact avec Rachid Kassim. Selon l'Express, au cours de ces discussions, il aurait évoqué "un projet d'action violente", qui était censé mis en œuvre avec le mineur du 20e arrondissement et un troisième individu. 

"Dans toutes les interpellations de mineurs de ces dernières semaines, nous sommes toujours dans la même problématique avec des individus relativement jeunes et téléguidés à distance par un individu sur zone", décrypte une source.  

Lu sur L'Express

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !