Menace djihadiste : sécurité renforcée dans les lieux publics | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Sécurité renforcée dans les lieux publics français
Sécurité renforcée dans les lieux publics français
©REUTERS/Gonzalo Fuentes

Terrorisme

Menace djihadiste : sécurité renforcée dans les lieux publics

Au lendemain de la décapitation de l’otage français Hervé Gourdel, l’Elysée a affirmé que la France allait "intensifier son soutien" à l'opposition modérée en Syrie.

Les mesures de prévention contre les risques terroristes "vont être renforcées dans les lieux publics et dans les transports". À l’issue d’un conseil de Défense ce jeudi, l’Elysée a décidé de mettre l’accent sur la sécurité nationale. Une conséquence de l’intensification du soutien de Paris à l’opposition modérée en Syrie. Par ailleurs, la France pourrait être amenée à aider d’autres pays à lutter contre les djihadistes étrangers "si ces Etats en font la demande". Par ailleurs, François Hollande a annoncé que les drapeaux seraient mis en berne "vendredi, samedi et dimanche". Pour lui, "trois principes guidaient l'action de France : la détermination, le sang-froid, et la vigilance pour protéger les Français en France mais aussi à l’étranger".

Peu avant, le Premier ministre Manuel Valls a estimé que "la France ne cédera pas face à la terreur et c'est toute la nation qui est aujourd'hui dans la peine et rassemblée autour de nos valeurs. On cherche à semer la terreur. La France doit être capable de se rassembler". Il a ajouté que "la France ne cédera jamais, la France ne se laisse pas intimider, personne ne cédera à la peur, à la menace".

Au lendemain de la décapitation de l’otage français Hervé Gourdel, l’armée algérienne mène une vaste opération pour retrouver le corps et neutraliser le groupe lié à l’État islamique. 3 000 soldats participeraient à cette opération.

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !