McDonald's : Bercy soupçonne une évasion fiscale de 2,2 milliards d'euros | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
McDonald's est soupçonné d'évasion fiscale
McDonald's est soupçonné d'évasion fiscale
©Reuters

Dans le viseur du fisc

McDonald's : Bercy soupçonne une évasion fiscale de 2,2 milliards d'euros

Selon L'Express, les 300 restaurants franchisés en France versent leurs redevances à deux succursales du groupe en Suisse et au Luxembourg.

En matière d'évasion fiscale, "ça se passe comme ça chez McDonald's". En effet, selon L'Express à paraître ce mercredi, le ministère des Finances soupçonne le géant du fast-food d'avoir soustrait à l'impôt 2,2 milliards d'euros de chiffre d'affaires. Selon  l'hebdomadaire, "le roi du Big Mac est soupçonné par l'administration française d'avoir soustrait, en cinq ans, une bonne partie de son chiffre d'affaires réalisé dans l'Hexagone". Concrètement, le magazine, qui cite "les services de Bercy",  avance que les 300 restaurants McDonald’s franchisés en France versent leurs redevances à deux succursales du groupe ouvertes en janvier 2009 en Suisse et au Luxembourg, où l’impôt sur les bénéfices est plus faible.

"Depuis 2009, plus de 2,2 milliards d’euros, selon les services de Bercy, ont été transférés directement au Luxembourg et en Suisse sans que la filiale tricolore n’ait acquitté sur ces sommes le paiement de la TVA et de l’impôt sur les bénéfices", écrit L’Express.
Or, toujours selon l'hebdomadaire, "selon l’administration fiscale, les commissions reversées par les franchisés doivent bien être soumises à l’impôt dans l’Hexagone. Le manque à gagner pour l’Etat est susceptible de s’élever à plusieurs centaines de millions d’euros". Les services fiscaux ont mené une perquisition au siège de McDonald’s à Guyancourt (Yvelines) le 15 octobre dernier, d’après le magazine qui dit avoir eu confirmation de cette visite par le distributeur.

Mais McDonald’s France réfute "fermement" les affirmations de L’Express en rappelant se conformer "aux lois applicables en France». L’enseigne «rappelle, qu’elle-même et ses 314 franchisés, payent l’intégralité de leurs impôts sur les sociétés en France» et qu’ensemble ils se «sont acquittés d’un milliard d’euros d’impôt sur les sociétés depuis 2009".

lu sur L'Express

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !