Mayotte : le gouvernement veut un statut extra-territorial pour la maternité | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Mayotte : le gouvernement veut un statut extra-territorial pour la maternité
©RICHARD BOUHET / AFP

Cautère sur une jambe de bois

Mayotte : le gouvernement veut un statut extra-territorial pour la maternité

Le gouvernement souhaite que les naissances à la maternité de Mayotte ne "permettent pas obligatoirement d'obtenir la nationalité française", a déclaré le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, ce dimanche.

La maternité de Mayotte, la plus grande de France en nombre de naissances, pourrait voir son statut évoluer. Le gouvernement réfléchit en effet à "un statut extra-territorial" afin que les naissances qui y ont lieu n'y "permettent pas obligatoirement d'obtenir la nationalité française", a déclaré le porte-parole du guovernement, Benjamin Griveaux, au Grand Rendez-vous de CNews, Europe 1 et Les Echos.

Il a expliqué que "10.000 naissances par an, dont 70% issues de parents étrangers, pour être clair venant des Comores pour l'immense majorité d'entre eux, c'est une vraie difficulté". 

Il explique que le gouvernement ne veut pas "changer le droit du sol comme le propose Laurent Wauquiez" car "modifier un droit qui est inscrit depuis des générations dans notre droit et auquel la France est très attachée, qui est la tradition française, c'est pas le bon moyen de répondre à cette situation". 

Benjamin Griveaux estime aussi qu'il faut "mettre autour de la table les élus locaux, les sociaux-professionnels, le monde économique, l'administration" de Mayotte et "repartir de zéro". 

Lu dans Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !