Marseille pénalise la mendicité | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Marseille pénalise
la mendicité
©

A votre bon coeur

Marseille pénalise la mendicité

Après les villes de Montpellier et Nice, Marseille d'interdit aussi la mendicité. Solliciter de l'argent aux passants du centre sera puni d'une amende.

Selon les élus marseillais, cette décision vise à préserver la tranquillité publique. Mais l'arrêté municipal pris le 17 octobre ressemble bien à une décision anti mendicité. "Il est interdit", dans plusieurs quartiers du centre-ville de Marseille, "de se livrer à toute forme de sollicitation ou appel à la quête de nature à entraver la circulation des personnes (...)", selon cette décision.

Caroline Pozmentier, l'adjointe à la sécurité à la mairie de Marseille se refuse d'employer le terme "d'anti mendicité". Elle rappelle que le texte réprime aussi la consommation d'alcool sur la voix publique.

Dorénavant, les policiers pourront verbaliser la mendicité et la consommation d'alcool par une amende de 38 euros si l'infraction a lieu dans le périmètre autour du centre.

Plusieurs villes de France comme Nice, Montpellier ou Chartres ont déjà pris des mesures similaires. Mais elles ne font pas l'unanimité. A Marseille, si le syndicat de police Alliance s'est réjoui de cet arrêté municipal qui va "faciliter la tâche des patrouilles de gardiens de la paix", l'opposition estime qu'il s'agit là d'une "chasse aux pauvres".

Lu sur Libération.fr / AFP

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !