Marseille : des jeunes ont tenté de noyer un policier | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Marseille : des jeunes ont tenté de noyer un policier
©

Sans limites

Marseille : des jeunes ont tenté de noyer un policier

Une échauffourée a dégénéré entre un policier et des jeunes sur la plage des Catalans. La qualification d'homicide volontaire a été retenue par le parquet, qui a diligenté une enquête.

Le soleil leur a-t-il trop tapé sur le crâne et fait perdre la raison ? Lundi 8 juillet, peu avant 16 heures, une bande de jeunes, au nombre de vingt, a tenté de noyer un policier âgé de 35 ans, plage des Catalans, au cœur de la cité phocéenne. Le fonctionnaire de police, chef de poste de la plage, intervient pour apaiser la situation entre un père de famille, dont le nourrisson âgé de trois mois venait d’être atteint par des jets de sable provenant d’un groupe de jeunes. Mais il n’apaise rien, bien au contraire, et est violemment invectivé. Roué de coups, il est mis à l’eau et sa tête maintenue en dessous. Ce n’est que l’intervention d’un autre policier réserviste qui va mettre fin au calvaire du chef de poste de la plage. Transporté à l’hôpital, il souffre de multiples contusions. 

Un témoin a assisté à la scène a déclaré au micro de France Info que les échanges (verbaux) avaient dégénérés lorsque le policier était intervenu auprès d’une jeune fille du groupe. Elle "était hystérique. Le policier a tenté de la faire sortir de l'eau pour la calmer mais c'était très compliqué. Soudain, une vingtaine de jeunes se sont rués vers le policier. Les jeunes étaient déchaînés et lui ont porté de nombreux coups avant de tenter de le noyer". Seulement deux mineurs, un garçon et une fille ont pu être interpellés. Ils ont été placés en garde à vue. Les autres protagonistes ont réussi à prendre la fuite. Le parquet de Marseille a ouvert une enquête préliminaire pour tentative d’homicide. 

Par ailleurs, les plagistes ont dû quitter les lieux à cause du gaz lacrymogène, et un mouvement de foule s’est créé. A noter que cette plage des Catalans, qui venait de rouvrir après une pollution, suscite toujours un débat et la nécessité de limiter l’accès. La mairie a pris un arrêté limitant à 1 000 personnes l’accès au sable. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !