Marlène Schiappa interpelle Valérie Pécresse soutenue par le rappeur Gims qui ne veut pas de "Bonne Année" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Religion
Maître Gims
Maître Gims
©Capture d'écran Instagram

Voeux

Marlène Schiappa interpelle Valérie Pécresse soutenue par le rappeur Gims qui ne veut pas de "Bonne Année"

Gims refuse les voeux pour des raisons religieuses

Invitée d’"Apolline Matin" ce lundi matin sur RMC, la ministre déléguée chargée de la Citoyenneté Marlène Schiappa a réclamé des explications à Valérie Pécresse sur le soutien que la région Ile-de-France apporterait à Gims, qui a demandé dans une vidéo qu’on ne lui souhaite pas "bonne année" pour des raisons religieuses.

"S'il vous plaît avec les “bonne année”, “Nouvel An”, laissez-moi, vous savez bien que je n'ai jamais répondu à ça, et vous continuez à m'en envoyer jusqu'en janvier, février. (…) Ce sont des muslims qui m'envoient ça, la plupart du temps. Les frères, ne faites pas ça" déclare Maître Gims dans une vidéo diffusée sur son compte Instagram qui compte 2,9 millions d'abonnés.

Gims ajoute qu'il ne veut pas non plus qu'on lui souhaite les anniversaires. La vidéo a été vue par 1,3 millon de personnes.

"Maitre Gims, c’est un artiste. Il est écouté, c’est un leader d’opinion. Il a donc une responsabilité sur ce qu’il dit. Je demande à Valérie Pécresse de s’expliquer. Ce n’est pas moi qui ai décidé de mettre Maitre Gims dans le débat politique. C’est Valérie Pécresse, qui s’est targuée de son soutien et qui a dit qu’elle le finançait via la région Ile-de-France. La même Valérie Pécresse se vante d’avoir mis en place une charte de la laïcité. Je lui demande de s’expliquer, sur le soutien, sur le financement." a déclaré Marlène Schiappa.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !